> Dernières contributions

  • Concertation fermée | Projets locaux | Pessac-Chappement

    propositions de la fédération des syndicats et comités de quartier de Pessac pour le secteur de Chappement RSS


    29/ 03/ 2016 - 20h28
    par Da Rold- au titre de la fédération des syndicats de quartier de (...)

    Dans le cadre de la concertation en cours concernant le secteur Chappement à Pessac, la fédération des syndicats et comités de quartier de Pessac, s’appuyant sur son avis sur le PLU 3.1 adopté par son Conseil d’Administration le 10 novembre 2015, et sur l’avis des 3 quartiers de Magonty, Cap de Bos et France-Alouette en date du 30 janvier 2016, en ce qui concerne ce secteur de projet, leur demande de classement au PLU en dehors des secteurs de projet étant celui des zones UM 30 :



    • rappelle sa demande que ce secteur comme les autres secteurs de Pessac faisant l’objet de fortes tensions foncières et d’intérêt général par son emplacement soient traités en « secteur de projet »

      o avec un plan d’ensemble précisant l’identité du futur secteur, la typologie des logements

      o assurant la maîtrise foncière par la collectivité

      o ainsi que la qualité urbaine d’un ensemble cohérent s’intégrant aux quartiers environnants.

    • rappelle que le PLU 3.1 intègre tant les domaines de l’occupation des sols que ceux qui concernent les déplacements, l’habitat que l’environnement et à cet effet pour le secteur de Chappement concerne

      o les espaces boisés classés à préserver ainsi que les zones humides,

      o la réservation de terrains ou de programmes pour du locatif social à prix abordable et des logements en accession sociale notamment pour favoriser l’acquisition par les primo accédants,

      o la réservation d’espaces pour des équipements publics notamment scolaires ou de futurs services non identifiés à ce jour,

      o une desserte de transports en commun à renforcer tant pour répondre aux besoins actuels que futur

      o un aménagement du carrefour du Pacha, indispensable dès à présent compte tenu de sa dangerosité actuelle et du trafic sur cette voie desservant le bassin d’Arcachon et Cestas.

    D’autre part, la fédération des syndicats et comités de quartier de Pessac a mis en exergue dans son avis sur le PLU 3.1 l’importance de l’identité des quartiers de Pessac, qui assurent d’ailleurs une des particularités importantes de la ville de Pessac dans la Métropole Bordelaise, par rapport à bien d’autres communes. Conforter l’identité des quartiers de Pessac participe ainsi à développer la notoriété de Pessac au sein de la Métropole Bordelaise.

    Cela passe notamment par le confortement des séquences urbaines qui ponctuent la traversée de Pessac sur ces 17 km du Haut-Brion à Toctoucau. De même que ces séquences urbaines et notamment celles qui se situent sur la voie dite d’Arcachon concernent l’avenue Jean Jaurès, en cours de traitement, l’îlot 8 du centre-ville, la place du Monteil et celle de l’Alouette et le quartier de Toctoucau, le secteur de Chappement est au-delà même de Pessac un élément repérable qu’il est nécessaire de requalifier car celui-ci est actuellement signifié par un blockhaus, le Pacha (point de repère et d’identification qui sera à priori démoli) et côté Cestas le bâtiment Gifi.

    La route d’Arcachon a contribué à développer le style architectural dit « arcachonais » très présent sur Pessac de Toctoucau au Haut Brion et son vocabulaire architectural qui pourrait valablement être adapté en ce site de Chappement.

    Il convient également de rappeler le caractère résidentiel et paysager des quartiers de Magonty et de Cap de Bos.



    A partir de ces éléments, la fédération des syndicats et comités de quartier de Pessac demande au niveau de la méthodologie pour la poursuite de la concertation pour la mise en œuvre de ce secteur de projet dans un esprit de co-construction, que soient mis en place, sous l’égide de Bordeaux Métropole au cours du trimestre à venir et durant toute la durée du projet, des ateliers permanents d’urbanisme associant la fédération, les 3 syndicats de quartier et des habitants riverains.



    Parmi les pistes de réflexion pour ce projet, la fédération des syndicats et comités de quartier propose que :



    • l’identité du secteur de Chappement s’appuie sur la qualité paysagère des sites avoisinants tant à Magonty qu’à Cap de Bos avec des continuités paysagères entres espaces publics et privés ce qui suppose de préserver suffisamment d’espaces susceptibles d’être plantés tant sur domaine public que sur espaces privés, par exemple dans l’esprit des « cités jardin » et que soit maintenu le caractère résidentiel de ces quartiers.

    • le carrefour du Pacha soit traité tant au niveau des circulations routières, cyclables et piétonnes permettant de régler et fluidifier les trafics et accès de part et d’autre notamment des avenues du général Leclerc et de Lattre de Tassigny, ainsi que la revalorisation de l’image de cet espace et ses abords. Pour cet espace, type place urbaine, un traitement paysager serait à envisager sur son ensemble côté Pessac tant que côté Cestas.

    • le réseau de transports en commun soit revu tel que demandé dans l’avis des trois syndicats de quartier avec notamment un espace prévu pour aune aire de co-voiturage et que soient prévus les reports modaux entre les différents modes de transports..

    • soit assuré un maillage des cheminements doux sécurisés, cyclables et piétonniers, tant au sein du secteur qu’avec les quartiers voisins tant sur Pessac que sur Cestas , en les reliant aux réseaux existants ou en projet.

    • les zones affectées au logement se limitent à celles dénommées 1A, 2A, B, C, D et E du plan daté du 11 décembre 2015. Sur ces zones de logements, le programme devrait être adapté tel que proposé par l’avis des 3 syndicats de quartier avec des typologies de logement pour des usages diversifiés notamment inter générationnel et prévoyant 30% de logements locatifs sociaux.

    • pour ce secteur de logement les accès s’opèrent par un réseau de voirie parallèle aux avenues du général Leclerc et de Lattre de Tassigny, sans accès, ni bande d’accès sur les voies sur sus nommées.

    • pour ce secteur de logement les hauteurs des constructions soient adaptées à leur environnement immédiat et celui des quartier existants.. La fixation de la hauteur n’est pas un préalable mais doit être décidée en fonction de l’ensemble du projet, lors des réunions de travail pour la mise au point du projet. L’accessibilité par ascenseurs doit être envisagée dans tous les logements situés à l’étage pour permettre la disponibilité des nouveaux logements aux personnes âgées ou handicapées.

    • pour les programmes de logements collectifs, des stationnements en sous-sol doivent être prévus pour éviter la prolifération de stationnement en surface et l’imperméabilisation des sols.

    • des reculs suffisants le long des avenues du général Leclerc et de Lattre de Tassigny doivent être prévus pour permettre des plantations d’arbres de haute tige

    • les Espaces Boisés Classés initialement prévus au POS aux abords de l’avenue du Dauphiné, avant le PLU actuel, soient adaptées pour réaliser un parc public aménagé et protégé et que soient intégrés au projet les arbres remarquables situés sur le site actuel du Pacha.

    • le bassin de retenue d’eau soit aménagé en bassin en eau « permanent » du type de celui actuellement sur Cap de Bos

    • des réserves foncières soient effectuées pour des équipements notamment scolaires, une salle polyvalente et pour des équipements et services futurs, sans identification à ce jour, préservant ainsi l’avenir.

    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Pessac-Chappement
  • Concertation fermée | Projets locaux | Pessac-Chappement

    ET LES IMPOTS LOCAUX ? RSS


    29/ 03/ 2016 - 16h23
    par Dany

    Quand le secteur Chappement sera transformé et qu’il comptera environ au moins 500 logements de plus qu’à l’heure actuelle, les quartiers qui en sont tout proches ne seront plus réellement des quartiers pavillonnaires ...



    Selon toute bonne logique le niveau des impôts locaux devrait donc diminuer ... JE N’EN AI PAS ENTENDU PARLER ... COMME C’EST BIZARRE !!!!



    Vous trouvez ça NORMAL ? Pas moi ...


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Pessac-Chappement
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac - Marne

    Pourquoi ce silence dans une transparence hautement revendiquée par nos édiles ? RSS


    29/ 03/ 2016 - 10h06
    par Association Les Re-sources de Foncastel

    Lors de la réunion de concertation du 23 janvier 2016 au lycée Dassault, il a été indiqué aux membres de notre association Les Re-sources de Foncastel, réunis dans l’atelier « pastilles bleues », que l’avenue de Foncastel était située hors du périmètre d’étude Marne-Soleil. En revanche, personne n’a cru bon de nous informer que cette avenue était destinée à être élargie.



    Or il a fallu que nous nous rendions, le 24 mars 2016, à la permanence du commissaire enquêteur pour découvrir tout à fait fortuitement l’existence d’un projet d’élargissement de cette voie mentionné dans deux documents :



    • La planche 37 du Plan de zonage ;
    • La liste des emplacements réservés de voirie (n° T 807).

    Nous nous interrogeons sur le silence total, à ce sujet, des représentants de la mairie rencontrés à plusieurs reprises et nous souhaitons de plus amples informations sur les motivations des travaux, leurs éventuelles conséquences sur les propriétés des riverains et le calendrier de mise en œuvre du projet.


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac - Marne
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac - Marne

    Un peu de cohérence s’il vous plaît ! RSS


    29/ 03/ 2016 - 09h28
    par Marie-Andrée et François BEYRIES-SALANIÉ

    Lors de la consultation du 23 janvier 2016 au Lycée Dassault, relative au projet Marne Soleil, il nous a été précisé, conformément aux documents cartographiques alors fournis (document Commune de Mérignac – Périmètre d’étude Marne), que notre propriété correspondant à la parcelle cadastrale 56, n’était pas incluse dans le Périmètre d’étude Marne.



    Cette information est d’ailleurs confirmée par les cartes figurant en annexe 6-3-planche 37 au PLU 3.1 soumis à enquête publique.



    Or, lors de l’entrevue avec le commissaire enquêteur, le 14 mars 2016, à la mairie de Mérignac, nous avons découvert que notre parcelle était incluse dans le périmètre de la zone de projet d’aménagement et de renouvellement urbain UP 39 (document 5.2 Le Règlement – pièces graphiques, 1-plans de zonage, planche 37), devenant ainsi étonnamment la seule habitation de l’avenue de Foncastel à ne pas appartenir, comme les autres, au zonage UM 6.



    En conséquence, nous demandons que les documents soumis à l’enquête publique soient mis en cohérence entre eux et que notre parcelle cadastrale 56 soit dûment réintégrée dans la zone UM 6. En effet, nous ne souhaitons pas être soumis, en matière de zonage mitoyen (marge de recul adaptée à la séquence, hauteur des constructions, etc.), à des contraintes différentes de celles des autres résidences individuelles de cette voie.


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac - Marne
  • Concertation fermée | Projets locaux | Mérignac - Marne

    U-Marne et PLU : Informations non communiquées en réunion de concertation sur projet d’élargissement de voirie RSS


    29/ 03/ 2016 - 08h59
    par Daniel et Patricia AZOUZ

    Lorsque nous avons déposé notre avis dans le cadre de l’enquête publique sur le PLU 3.1, nous avons appris que l’avenue de Foncastel était concernée par un élargissement (PLU 3.1/règlement/plan de zonage/planche 37 - emplacements réservés de voirie T 807) : cette information ne nous a pas été communiquée dans le cadre des réunions de concertation U-Marne organisées par la Mairie de Mérignac.

    Ce projet d’élargissement, sans information préalable de nos élus, nous inquiète grandement :

    Dans le passé, notre avenue a déjà fait l’objet d’un alignement des propriétés pour élargissement de la rue puis, Monsieur Baudry (prédécesseur de Mr Trijoulet) ayant jugé que les véhicules roulaient trop vite dans notre avenue (car trop large) l’a faite rétrécir par rajout des pistes cyclables …. : cet élargissement semble de nouveau nécessiter un alignement de nos terrains.

    Nous désirons avoir des informations précises sur ces évolutions qui semblent impacter nos propriétés et qui sont directement liées au projet U-Marne et nous désirons que ce point soit pris en compte dans les points à traiter lors des réunions de concertations liées au projet U-Marne.


    ← Voir tous les avis sur : Projets locaux / Mérignac - Marne

Consultation des dossiers par le public - Changement d’adresse

Tous les dossiers qui étaient consultables auprès de :
- la Direction des Grands Travaux et des Investissements de Déplacements, 12 boulevard Antoine Gautier à Bordeaux,
- la direction de l’urbanisme, rue Lecocq à Bordeaux

sont à présent transférés dans les nouveaux locaux dde ces services : Immeuble Laure Gatet, 41 Cours du Maréchal Juin à Bordeaux.

Les dossiers concernés :
Projets locaux
- Bruges : PAE Ausone
- Eysines : aménagement secteur Cares
- Pessac Pontet
Grands Projets
- Bordeaux Bastide Niel

Il en est de même pour les dossiers de concertation tenus à la disposition du public en vue de formuler leurs observations ou suggestions éventuelles sur les registres prévus à cet effet, aux jours et heures habituels d’ouverture au public et ce, pendant toute la durée des concertations.

Il est rappelé que la majorité de ces dossiers sont également consultables sur le site web de la participation.

Agglo3D

Participez

Le principe de ce site est de mettre à la disposition du public l’équivalent des registres papiers disponibles en mairies avec les avantages qu’offre le numérique.

Lire la suite

Charte

Envisager la participation citoyenne à l’action publique locale, c’est bousculer les pratiques en remettant en cause des processus de construction du territoire (pris dans sa globalité : territoire politique, social, économique, culturel, spatial...).

C’est avant tout repenser la philosophie d’approche: il s’agit que la conception d’un territoire ne soit plus assurée dans le seul cadre d’une réflexion partagée entre deux types d’acteurs (la maîtrise d’ouvrage et la maîtrise d’oeuvre) mais élargie à trois : la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre, et la « maîtrise d’usage » que constituent les citoyens.

Lire la charte de la participation